Accueil > Agenda

KARST2018

KARST2018 - Colloque international de Karstologie. 40 ans de l’Association Française de Karstologie, hommage à Richard Maire - Chambéry – 27 juin / 1 juillet 2018

La karstologie est en pleine évolution. Avec les découvertes de Martel il y a un siècle, avec la structuration d’une véritable spéléologie d’exploration et de recherches et avec son inscription dans les recherches universitaires, la karstologie est aujourd’hui de plus en plus pluridisciplinaires impliquant tout autant les sciences de la Terre, les sciences du Vivant et bien entendu, les sciences de l’Homme. L’Association française de Karstologie, la revue Karstologia et quelques colloques majeurs ont jalonné cette évolution sur les dernières décennies.

Richard Maire (en haut), il y a 30 ans, en 1987, lors des journées de l’Association Française de Karstologie, ici devant les célèbres remplissages de la galerie Aranzadi.

S’il est un personnage qui aura vraiment incarné la karstologie française au tournant du XXe et du XXIe siècle, c’est bien Richard Maire. Spéléologue des karsts du monde, géographe, explorateur, directeur de recherche au CNRS, Richard Maire est de ces passionnés de la Nature et des Sciences qui ont su mêler durant toute leur carrière la pratique du terrain et les recherches au plus haut niveau. Parfois hors des sentiers battus, pourfendeur et à contre-courant des idées dominantes, Richard Maire est aussi un homme d’une grande générosité qui de tout temps accompagna sur le terrain et dans les analyses toute une génération de jeunes karstologues, participant ainsi à sa manière à l’existence et à l’évolution de cette discipline au carrefour de la géographie, de l’hydrogéologie et de la spéléologie. Quarante années après la création de l’Association française de karstologie (AFK), trente-cinq années après la création de la revue Karstologia, il semble temps de rendre hommage à cet éminent chercheur à travers un colloque, des actes et bien entendu des excursions de terrain. KARST2018 se veut le rassemblement d’une communauté élargie autour de la karstologie, de l’étude des grottes et des paysages du calcaire. Quatre thématiques, toutes abordées par Richard Maire au cours de sa carrière, animeront le colloque. Des excursions sont prévues sur les karsts des Bauges et du Haut-Faucigny (Désert de Platé, Fer à Cheval) terrain de la première thèse de Richard Maire.

APPEL A CONTRIBUTION :

Un volume d’actes de la revue Karstologia sera édité à cette occasion. Les actes seront donc remis au moment du colloque et il n’y aura pas de publications après celui-ci. Les articles attendus auront la forme et la taille des articles de Karstologia et les règles de soumission restent celles de la revue. Toute personne intéressée pour contribuer dans une ou plusieurs des thématiques ci-dessous est priée d’envoyer avant le 30 mars 2017, titre, auteurs et résumés (300 à 500 mots). Les articles devront être soumis pour le 30 juin 2017 et suivront le processus de relecture et correction pour une édition finale lors du colloque.

Coordination générale : Stéphane Jaillet

Quatre thématiques sont retenues pour proposer, au cours de ce colloque, une image la plus large, mais aussi la plus fine de la karstologie au tournant du XXe et du XXIe siècle. Ces quatre thématiques, pilotée chacune par un coordinateur scientifique seront rassemblées dans des actes édités lors du colloque. Du temps long au temps court, des processus aux enregistrements, des outils à l’histoire des sciences, tous les thèmes de la karstologie se veulent être abordés ici.

Karsts, paléogéographie, paléo-environnement

Coordination du thème : Philippe Audra

Nappe de galets dans les conduits épinoyés du système de Foussoubie en Ardèche.

L’environnement karstique est connu pour ses qualités d’enregistreur privilégié des informations paléoenvironnementales. Les niveaux étagés se raccordent aux terrasses fluviales et les morphologies de conduits héritées, marquant les paléo-altitudes des surfaces piézométriques, sont autant d’éléments calant les positions successives du niveau de base. Ces morphologies permettent de reconstituer des environnements paléogéographiques, des évolutions, des rythmes de surrection et d’incision des vallées. Les sédiments karstiques intègrent finement les mutations environnementales, des piégeages alluviaux dans les sédiments détritiques aux variations paléoclimatiques dans les spéléothèmes. Du temps long abordé par les nouvelles méthodes de datation aux reconstitutions haute résolution, des nouveaux proxies à la signification en cours d’évaluation, tous ces outils convergent vers la description de l’évolution globale des paysages et des karsts qui leur sont associés.

Karsts, spéléogenèse, fonctionnement et processus

Coordination du thème : Laurent Bruxelles

Les surfaces lapiazées de Patagonie comptent parmi les plus spectaculaires du monde.

La karstogenèse en général et la spéléogenèse en particulier analysent les processus de karstification et de mise en place des conduits. Depuis les premières études sur le creusement des grottes au rôle du climat dans la dissolution, la fantômisation ou le rôle des circulations hypogènes ont redéfini les concepts de création de vides karstiques. De fait, les formes observées aujourd’hui sont de plus en plus délicates à utiliser comme marqueurs génétiques tant les processus s’expriment différemment selon les contextes. En outre la circulation des eaux dans le karst, réduite d’abord à des conduits, pensée ensuite en terme d’échange entre système fissural et drains, intègre désormais les notions de matrice et de complexité des limites des zones saturées et non saturées. La dynamique génétique et fonctionnelle, actuelle (hydrodynamique) ou passée (karstogénétique) est au cœur de cette thématique.

Karsts, hommes et environnement

Coordination du thème : Nathalie Vanara

En Chine, les karsts sont parfois très anthropisés et les sols, comme ici, très érodés.

La karstologie s’est, dans les deux dernières décennies, largement ouverte aux thématiques de l’environnement avec un atout particulier : celui de sa dimension souterraine et du bon enregistrement environnemental. Le karst n’usurpe pas sa réputation de contenir des archives qui permettent de reconstituer les environnements passés, conditions indispensable pour comprendre les évolutions accélérées de notre environnement actuel. Il enregistre ainsi sur des périodes courtes le passage des hommes sous terre (archéologie souterraine), les modifications environnementales récentes (déstabilisation des sols) ou les pollutions actuelles. Les études et recherches appliquées notamment montrent avec acuité les problèmes environnementaux et, d’une manière plus générale, l’impact de l’Homme sous et sur Terre.

Karsts, histoire des explorations, histoire des sciences

Coordination du thème : Christophe Gauchon

Topographie ancienne de la grotte de Rouffignac. Anonyme, 1765-1778.

Entre spéléologie d’exploration et science, la karstologie s’est toujours glissée habilement pour une meilleure compréhension des grottes et du milieu souterrain. Avant Martel comme après Martel, les études en karstologie mêlent à la fois une approche purement spéléologique (centrée sur la grotte) et des études plus large (ouvertes sur le karst). Si la spéléologie n’est jamais devenue une discipline universitaire, elle n’en reste pas moins une activité particulière, dont l’apport à la connaissance des karsts n’a jamais été remis en cause. Aujourd’hui encore cet apport reste incontournable comme analyse directe de l’endokarst. Si les montagnes, les fonds marins ou l’espace s’étudient « de loin », les grottes sont toujours le lieu d’investigations humaines directes. Il apparait donc fécond de repenser ici la dialectique d’une activité mêlant, de manière si intime et si croisée, exploration et science.

Comité d’organisation

Organisation générale, coordination : Stéphane Jaillet

Edition des actes (Karstologia) : Philippe Audra (Univ. Nice), Laurent Bruxelles (INRAP), Christophe Gauchon (Univ. Savoie), Stéphane Jaillet (Edytem, CNRS), Nathalie Vanara (Univ. Paris 1)

Secrétariat : Christine Carré (Edytem)

Autres membres du comité d’organisation : Didier Cailhol, Isabelle Couchoud, Christian Dodelin, Kim Genuite, Fabien Hobléa, Christine Maury, Matthieu Thomas, Yves Perrette, Jérôme Poulenard

A très bientôt en 2018 pour cette belle réunion et pour ce bel hommage.

Contact : karst2018 univ-smb.fr

Télécharger la circulaire n°1 :