Accueil > Actualités & événements

Mardi 17 janvier 2017, 14h30 | Soutenance de thèse, par Haixing He

Application de la photogrammétrie par multi-corrélation d’images pour le suivi d’évolutions morphologiques rapides en milieux rocheux ou englacés

Amphithéâtre du Pôle montagne, Université Savoie Mont Blanc, le Bourget du lac

Résumé

La mesure et le suivi de déformation en surface représentent un enjeu majeur pour la connaissance des risques naturels en général et pour les risques gravitaires en montagne plus spécifiquement (mouvements de versant, avancées glaciaires...). C’est souvent à partir de ces mesures et de leur dérive que nous pouvons estimer les évolutions de ces instabilités, détecter celles à risque et générer des alertes pour la sécurité civile.

Dans cette optique, cette thèse a pour objectif de mesurer la déformation dans les milieux rocheux ou englacés, par images optiques, en utilisant des techniques de la photogrammétrie et de la vision par ordinateur. Pour mesurer précisément sur la direction et l’amplitude des déformations, nous cherchons à obtenir des indicateurs de déformation en trois dimensions. De plus, puisque la déformation sur les sites rocheux ou englacés est hétérogène, voire discontinue, nous nous focalisons sur des méthodes denses afin d’avoir la plus grande finesse de mesure.

Afin d’atteindre ces objectifs, cette thèse propose une nouvelle méthode permettant de calculer la déformation 3D dense sur un site global. Cette méthode se base initialement sur des séries temporelles de modèles 3D reconstruits par une technique de géométrie 3D multi-vues. À partir de ces modèles virtuels, des projections orthogonales reconstituées par des caméras virtuelles en différents points de vue permettent par la suite d’estimer les déplacements 2D selon ces points de vue. L’avantage visé est un positionnement parfait et reproductible des caméras virtuelles dans les différents modèles 3D, ceci n’étant pas possible avec des caméras réelles dans un milieu naturel. Les ortho-images ainsi reconstituées permettent, par corrélation, de recalculer des cartes de déplacement 2D qui, par fusion, permettent d’obtenir une carte de déplacement 3D.


Rechercher


Actualités & événements