Accueil > Actualités & événements

La haute valeur naturelle : un concept intégrateur de la biodiversité et de l’agriculture de montagne. Application aux parcs nationaux de Mala Fatra (Slovaquie) et des Écrins (France).

Soutenance de thèse de Miroslava CIERNA

Le lundi 22 novembre 2010 à 14h00, en salle 110 du bâtiment Pôle Montagne (Campus scientifique de l’Université de Savoie, Le Bourget du Lac)

- Voir le plan (PDF, 276 ko)
- Voir l’invitation (PDF, 90 ko)

Résumé :

La biodiversité associée au maintien des habitats semi-naturels est en voie d’intégration dans la Politique Agricole Commune (PAC). Dans ce cadre, la biodiversité est devenue partie intégrante d’un contexte dit de « Haute Valeur Naturelle », basé sur la nouvelle valorisation de terres et des systémes agricoles. De ce fait, il devient nécessaire d´élargir la biodiversité à des questions agricoles et rurales multi-échelles et de synchroniser les enjeux de la protection de la nature, les besoins de l’agriculture et les exigences socio-économiques. Cette thèse étudie ces enjeux dans deux contextes de territoires de montagne européens : les parcs nationaux des Ecrins (en France) et de Mala Fatra (en Slovaquie). Dans ce type d’espaces préservés, nous avons formulé l’hypothèse qu’il devait être possible de questionner les modalités particulières à l’origine de cette biodiversité et les caractéristiques d’exploitation susceptibles de la maintenir en l’état. Notre recherche a analysé les relations entre les caractéristiques socio-économiques et agricoles des exploitations et la biodiversité des prairies en montagne. Cette analyse a fait apparaitre que, dans ces milieux, les petites exploitations jouent un rôle très important dans la formation et la maintenance de la biodiversité végétale. Ces exploitations sont caractérisées avec les critères « classiques » HVN – écologiques et agricoles - en élargissant aux aspects socio-économiques. Cependant, les mesures agro-environnementales, qui représentent un soutien important de la PAC en faveur de la biodiversité dans les zones en montagne, ne sont pas suffisamment adaptés pour ce type des petites exploitations.

Abstract :

Over the last decades, biodiversity associated with the maintenance of semi-natural habitats has gradually been integrated into the Common Agricultural Policy. In this way, biodiversity has become an integral part of the relatively new concept of High Nature Value, based on a new valuation of agricultural land and agro-systems. In relation to this, it is necessary to strengthen the biodiversity dimension of agriculture and rural development and thus harmonise the principles of nature protection, agricultural requirements and socio-economic needs. These factors have been studied in two different European mountain regions : the national parks Les Ecrins (France) and Mala Fatra (Slovakia). For these protected areas, we have formulated the hypothesis that is indicating the origin of the biodiversity and character of farm supposed maintain favourable conservation status of grasslands. Our research analysed the relations between socio-economic and agricultural characteristics of farming and biodiversity in mountain habitats. The results confirmed our hypothesis and clearly indicate that small farms have a crucial role in the creation and maintenance of botanic biodiversity in mountains area. These farms are characterised by « classical HNV criteria » - ecological and agricultural as well as by specific socio-economic ones. However, the farmers involved consider the present agri-environment schemes, providing important support within the CAP for biodiversity maintenance in mountain areas, to be insufficiently adapted to their type of farms

Mots-clé :

High Nature Value, prairies, biodiversité, agro-environnementales, socio-économiques, exploitations, montagne
High Nature Value, grasslands, biodiversity, agri-environment, socio-economic, farms, mountains Laboratoire(s) de recherche : EDYTEM

Directeur(s) de recherche :
Jean-Jacques Delannoy et Véronique Peyrache-Gadeau

Composition du jury :

- Pascal Marty - Professeur, Rapporteur - Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive, Montpellier, France
- Philippe Fleury - Professeur, Rapporteur - ISARA Lyon, Laboratoire d’études rurales
- Jean-Jacques Delannoy - Professeur, Directeur de thèse - Université de Savoie, EDYTEM
- Véronique Peyrache-Gadeau - Maître de Conférence, Co-directeur de thèse - Université de Savoie, EDTEM
- Sandra Lavorel - Professeur - Université de Joseph Fourrier, Laboratoire d´Ecologie Alpine

Rechercher


Actualités & événements