Accueil > Actualités & événements

Vendredi 9 octobre 2015, 20h, conférence-débat dans le cadre de la fête de la science

Les sédiment du lac de Saint-André révèlent leurs secrets

Conférence et débat animés par :

Dr Pierre Sabatier, maître de conférences en géologie au laboratoire EDYTEM (Environnements, DYnamiques et TErritoires de la Montagne), unité mixte de recherche entre l’Université Savoie Mont Blanc, le CNRS et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Dr Bernard Turpin, médecin généraliste en retraite, membre du Réseau Environnement Santé, du Collectif National Médecins Santé Environnement et de l’Association pour la Recherche Thérapeutique Anti Cancéreuse.

Les scientifiques constatent que, depuis 25 ans, dans les pays industrialisés, l’incidence des cancers augmente (c’est devenu la 1re cause de mortalité, devant les maladies cardio-vasculaires), comme les problèmes de fécondité (diminution de la qualité du sperme), et si l’espérance de vie reste élevée, l’espérance de vie en bonne santé est en train de diminuer. Durant cette même période, de grands bouleversements ont eu lieu, en particulier avec l’utilisation massive de produits chimiques et les modifications des techniques agricoles. Il est légitime aujourd’hui de s’interroger sur les liens entre ces deux phénomènes.

La France est le 1er pays consommateur de pesticides en Europe. La vigne, qui représente 3% des terres agricoles nationales consomme environ 15% des pesticides commercialisés sur notre territoire. Afin d’évaluer l’impact de ces pesticides sur l’environnement une étude a été mise en œuvre sur des carottes de sédiments lacustres qui constituent des archives capables de nous renseigner sur le climat ou le type de végétation du passé mais aussi, et c’est le cas dans cette étude, sur les épandages de pesticides dans les champs au fil du temps. Une analyse récente de carottes de sédiment prélevées au fond du lac de Saint-André, a permis de remonter un siècle en arrière, mettant ainsi en évidence l’évolution des pratiques viticoles et leurs impacts sur l’environnement au cours du dernier siècle. Une douzaine de pesticides est retrouvée dans ces sédiments, plus ou moins profondément enfouis, en fonction des années durant lesquelles ils ont été épandus dans les terrains environnants. Ces pesticides ont pour rôle de lutter contre les organismes nuisibles et de protéger les cultures ; cependant, certains d’entre eux sont très persistant dans l’environnement altérant la biodiversité et pouvant agir comme perturbateurs endocriniens, perturbateurs de l’immunité, neurotoxiques, cancérogènes. Il est important de comprendre que ces substances ne se comportent pas comme des toxiques traditionnels : elles peuvent avoir des effets néfastes à très faible dose, en particulier sur le fœtus lors de la grossesse, des effets qui ne seront visibles que de longues années après l’exposition ; de plus les effets de cocktails de ces molécules sont encore largement méconnus.

Portfolio

Rechercher


Actualités & événements