Accueil > À la une

du 14 septembre 2016 au 14 janvier 2017, prolongation jusqu’au 11 février | Exposition

Agrandir le monde. Cartes géographiques et livres de voyages (XVe-XVIIIe siècle)

Médiathèque Jean-Jacques Rousseau, Chambéry

Agrandir le monde. Cartes géographiques et livres de voyages (XVe-XVIIIe siècle)

Pourquoi les cartes sont-elles orientées au Nord ? Existe-il une carte universelle du monde ? Comment les hommes ont-ils exploré le monde avant l’invention du GPS ? Pourquoi l’Europe est-elle située en haut et au centre de la carte du monde ? Comment les cartes anciennes représentaient-elles les contrées lointaines et inconnues ? Pourquoi les premiers habitants d’Amérique sont-ils appelés des Indiens, comme en Inde ? Et d’ailleurs, qui a vraiment découvert ce continent ? etc.

La médiathèque Jean-Jacques Rousseau invite le lecteur à venir chercher les réponses à ces questions passionnantes dans une formidable épopée cartographique, à travers le monde et le temps.

Cette exposition raconte, de la fin du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle, la façon dont l’Europe a construit la carte du monde, à travers l’histoire de l’exploration et celle des progrès scientifiques. Cette histoire est ainsi celle des savants qui ont amélioré les outils de mesure, des militaires et des rois qui ont voulu conquérir de nouvelles terres, des explorateurs qui ont entrepris d’agrandir le monde connu des habitants de l’Europe en ouvrant la voie vers de nouvelles contrées.

Une occasion unique de voir « en vrai » une sélection originale de 85 cartes géographiques, objets et livres anciens, choisis parmi les collections historiques de la médiathèque.

Avec cinq conférences assurées par des membres d’EDYTEM entre septembre et janvier :

À la découverte des patrimoines des Savoie

Par Christophe Gauchon et Lionel Laslaz, enseignants-chercheurs en géographie, Université Savoie Mont-Blanc, Laboratoire EDYTEM

En compagnie des auteurs de l’Atlas Savoie Mont Blanc, décryptez les patrimoines savoyards sous toutes leurs formes, de la faune sauvage aux lieux de mémoire associés à la littérature, en passant par le patrimoine bâti des stations et des centres urbains.

dimanche 18 septembre 2016, 15h00 // Galerie Eurêka
Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine (17 & 18 septembre 2016)

L’exploration des canaux de Patagonie : cinq siècles de construction cartographique

Par Stéphane Jaillet, Ingénieur de recherche, Laboratoire Edytem, Université Savoie Mont-Blanc

Aux confins du monde habité, la Patagonie est un espace qui n’a, et n’a eu, de cesse de fasciner explorateurs, scientifiques ou romanciers. Lorsqu’en 1520, Magellan entame l’exploration du Détroit qui porte son nom, il ouvre la voie à plusieurs siècles de découvertes et de cartographie. Aujourd’hui, les canaux de Patagonie, par les cartes comme par les toponymes qu’ils proposent, nous livrent un aperçu de cette riche histoire où se mêlent les noms de Magellan, Drake, Darwin, Cook, Byron ou d’Orbigny… Stéphane Jaillet est spéléologue, karstologue, et, depuis 2000, a participé à cinq expéditions dans les îles de la Patagonie chilienne : Madre de Dios et Almagro.

samedi 8 octobre 2016,14h00 // médiathèque Jean-Jacques Rousseau
Dans le cadre de la Fête de la science(du 8 au 15 octobre 2016)

Voyages imaginaires dans les terres australes, XVIIIe-XIXe siècles

Par Christophe Gauchon, Professeur de géographie, Université Savoie Mont-Blanc, Laboratoire EDYTEM

Dès l’Antiquité, les cartes du monde montrent un extraordinaire continent austral : tout le monde semble convaincu de son existence mais personne n’a jamais pu l’entrevoir. Pendant que les expéditions maritimes se succèdent pour découvrir ces terres merveilleuses, les écrivains les devancent et en font le théâtre d’innombrables fictions aventureuses, utopistes ou baroques... Restif de la Bretonne, E. A. Poe ou Jules Verne vont ainsi envoyer leurs personnages en exploration dans ces contrées inconnues.

samedi 8 octobre 2016, 15h30 // médiathèque Jean-Jacques Rousseau
Dans le cadre de la Fête de la science(du 8 au 15 octobre 2016)

Pourquoi le géographe a-t-il encore besoin de la carte ?

Par Lionel Laslaz, Maître de conférences HDRen géographie, Université Savoie Mont-Blanc, Laboratoire EDYTEM

Dans les formations en géographie, la carte en format papier est encore une des bases de l’analyse de l’espace et des dynamiques territoriales. Pourquoi, à l’ère du numérique, le support de la carte papier IGN conserve-t-il de la pertinence pour former des géographes, par et pour la carte ? Quel usage professionnel de celle-ci ? Quelles limites a-t-elle par rapport à d’autres supports ? Lionel Laslaz propose d’analyser des cartes et de comprendre leur utilité contemporaine.

mardi 29 novembre 2016, 18h30 // médiathèque Jean-Jacques Rousseau

Cartographier l’immensité : le Paraná, un fleuve du Nouveau Monde

Par Marie Forget, Maître de conférences en géographie, Université Savoie Mont-Blanc, Laboratoire EDYTEM

Depuis sa découverte au XVe siècle, le rio Paraná n’a cessé d’être une formidable porte d’entrée du continent sud-américain. Sa taille, peu conventionnelle pour les Européens qui découvrent ses berges, a longtemps posé des problèmes de représentation. Les voyages d’exploration et les travaux cartographiques permettent peu à peu de prendre la mesure de ce fleuve du Nouveau Monde et leur étude aide à comprendre les rapports actuels de la société au fleuve.

mardi 10 janvier 2017, 18h30 // médiathèque Jean-Jacques Rousseau

Rechercher


Actualités & événements