Accueil > Actualités & événements

9 avril 2015, 14h | Séminaire EDYTEM

Datation du remplissage allochtone dans les cavités du massif de l’Obiou (Dévoluy) par des nucléides cosmogéniques 26Al/10Be - implications sur les reconstructions géomorphologiques

Bât. Pôle Montagne (amphi), Université Savoie Mont Blanc, le Bourget du lac

– Par Marianna Jagercikova
Institut National de la Recherche Agronomique
Géochimie des Sols et des Eaux
Europôle Méditerranéen de l’Arbois
Aix en Provence

En 2011, au cours d’une prospection géologique menée dans le massif du Dévoluy (Hautes-Alpes/Isère), un remplissage karstique de nature allochtone et de composition cristalline fut découvert dans la Baume des Jalabres (2370 m). Ces éléments exotiques de pétrographie variée (leucogranites, orthogneiss, micaschistes, amphibolites, leptonites, basaltes, spilites, andésites, rhyolites, grès, calcaire à nummulites) proviennent d’un massif cristallin des Alpes Externes – les Ecrins situé 30 km plus à l’Est. Après analyse, il apparaît que ces galets sont de nature exclusivement fluviatile et ont été déposés par une paléo-rivière tributaire de massif des Ecrins et potentiellement en moindre dégrée depuis le Briançonnais, du à la présence des rhyolites. Au droit de la grotte de Jalabres, le réseau hydrique actuel correspond au Drac et se situe à 730 m d’altitude, révélant ainsi un différentiel d’altitude entre un paléo-niveau fluviatile et le niveau actuel de 1640 m. En 2013, une deuxième cavité, de nom Baume du Petit Odieux, contenant le remplissage allochtone a été identifié en 2250 m de l’altitude. L’analyse structurale sur une faille séparant les deux grottes a démontré que lors de mise en place du remplissage, les cavité étaient connectées et se trouvaient à la même l’altitude. Le remplissage allochtone de ces deux grottes a été analysé à fin de déterminer la durée d’enfouissement des galets cristallins par la méthode des nucléides cosmogéniques 26Al/10Be à l’ASTER (Aix en Provence). L’âge d’enfouissement ( 5-6±1.5 Ma) associé à la valeur de déplacement vertical ( 1640 m) fournit la première contrainte chrono-altimétrique à l’échelle du massif du Dévoluy permettant de préciser les modèles géodynamiques et les reconstructions paléo-géographiques régionales.

Rechercher


Actualités & événements